L’industrie du web prend sa place dans le pays

Le secteur des nouvelles technologies figure parmi l’une des priorités de l’État. En plus, c’est le secteur qui recrute le plus actuellement car il prend son envol dans le pays. Le salon du métier et de l’externalisation en témoigne.

Le web n’est pas uniquement un espace de rencontre ou encore la recherche sur Google ou le selfie sur les réseaux sociaux. Derrière ces habitudes quotidiennes, le web peut faire vivre toute une famille, toute une société. La toile a généré des nouveaux métiers. Et c’est un secteur qui recrute en permanence. Au salon de l’industrie du web à Anosy Antananarivo, des sociétés cherchent plusieurs profils allant d’un simple rédacteur web, intégrateur de contenu aux ingénieurs, sans oublier les développeurs web.

« Nous recrutons en permanence des gens talentueux dotés d’une culture web pour être nos futures collaborateurs en tant qu’intégrateur web, opérateur images ou ingénieurs », explique un responsable d’Ingedata, l’une des grosses pointures du secteur de l’externalisation à Madagascar. Depuis sa création en 2005, plusieurs grands comptes européens ont fait confiance à Ingedata et ses 350 collaborateurs. Parmi eux figurent M6, Le Figaro, LInternaute, et bien d’autres encore.

Chaque année, Madagascar a besoin de 3 000 techniciens qualifiés. De plus en plus de donneurs d’ordres internationaux confient l’externalisation de leurs services à des prestataires basés à Madagascar, ou s’implantent carrément dans le pays. Parmi les nouveaux venus du secteur figure Value IT, une société spécialisée dans l’analyse concurrentielle du secteur du commerce en ligne.

« Notre métier consiste à collecter les offres sur les sites internet de vente en ligne, de les agréger, et livre ensuite une version consolidée de chaque produit aux clients », explique Xavier Lernould, chief technology officer de la société. Cette analyse permet à ses clients de bien se positionner sur le marché.

Selon toujours ses explications, « sa société collecte 40 millions de prix par jour grâce à des robots (des agents logiciel automatique qui interagit avec des serveurs informatiques). Ils interagissent avec des sites internet, font une analyse et extraire les données après ». Bienvenue encore dans le monde du big data.

Cinq ans après sa création, le nombre d’emploi chez Value IT ne cesse d’augmenter. Actuellement, la société compte une centaine de collaborateurs dont une soixantaine de « matchers », des opérateurs qui font la correspondance des prix collectés par des robots.

Les nouvelles technologies prennent son envol. L’engouement est de taille au salon du web et de l’externalisation. Les offres d’emploi sont alléchantes. Les indiscrétions permettent de savoir que le salaire minimum pour un employé sur le web est de 400 000 ariary. Ceci pourrait aller jusqu’à Ar 2 millions selon la qualification. Les jeunes tentent de décrocher leurs jobs. Rencontré au salon, Narindra, une jeune à la recherche d’emploi explique son choix sur ce secteur. « A part le salaire, le métier dans le secteur des nouvelles technologies permet d’ouvrir à d’autres horizons et d’autres cultures. Comme si on vit dans d’autres pays tout en restant à Madagascar ».

Le stand de Vivetic ne désempile pas. Des jeunes en quête d’emploi déposent leurs CV pour tenter l’un des postes proposés par cette grosse pointure du secteur de services informatiques. Depuis vingt ans, Vivetic est l’une de référence du secteur. C’est l’un des pionniers même. La saisie et traitement des données, la gestion des relations clientèles et les nouveaux médias sont les domaines de prédilections de la société. « Pour faire partie de notre équipe, la maitrise du français est indispensable. A cela s’ajoute la volonté d’apprendre », explique Gaelle Raharijaona, du service des ressources humaines de la société. Plusieurs postes sont disponibles auprès de cette société.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s