La télévision numérique terrestre lancée

Toutes les chaînes de télévision publiques ou privées devront basculer à la télévision numérique terrestre (TNT) d’ici juin 2015. Et elles doivent s’y préparer. Et un comité préparatoire a été mise en place pour ce chantier.

Le compte à rebours commence. La télévision numérique terrestre (TNT) était dévoilée au grand public. Cette technologie de diffusion télévisuelle a été lancée hier. Tous les acteurs concernés, l’Etat, médias, opérateurs télécom et le secteur privé ont pu découvrir les grands enjeux de ce chantier. La feuille de route de la transition numérique est déjà tracée. L’ère numérique va s’incruster dans les foyers malgaches. Le 17 juin 2015, la télévision analogique disparaîtra définitivement du paysage audiovisuel malgache. La grande île n’aura plus que 24 mois pour tout mettre en œuvre : cadre réglementaire, formation, sensibilisation, ainsi que le déploiement de certaines infrastructures. Et il faut s’y atteler.

Selon Augustin Andriamananoro, directeur général de l’Office malgache d’études de radio et télécommunication (OMERT) « sans parler de la qualité de l’image et du son, avec l’avènement de la TNT, le mode de consommation et de diffusion vont changer. Un nouveau modèle économique s’impose. Si actuellement, chaque station joue à la fois les rôles de producteur, de fournisseur de contenu, de diffuseurs, et elle dispose de sa propre infrastructure. Ces différentes tâches seront assurées par divers opérateurs distincts. La chaîne de télévision ne sera plus alors qu’un fournisseur de contenu ». Avec le pluralisme de contenu, des chaînes thématiques apparaîtront dans le paysage audiovisuel.

«Comme la TNT offrira un accès équitable des créateurs indépendants aux réseaux de diffusions télévisuelles, il faut inciter et encourager les jeunes malgaches à créer des startups à fournir des contenus attractifs », lance pour sa part Jean Jacques Massima-Landji, ingénieur au sein de l’Union international des télécommunications (UIT). Cet expert accompagnera le comité préparatoire dans la mise en place effective de ce projet.

Certains téléspectateurs tananariviens ont déjà découvert cette technologie grâce à Blueline TV. Ce bouquet privé permet de recevoir plusieurs chaînes nationales et internationales à moindre coût grâce à cette technologie numérique. « Ce n’est qu’un prémices », soutient le DG de l’Omert.

Mais tout n’est pas rose pour la TNT. Des doutes ont été émis, ne serait-ce qu’au niveau des foyers malgaches, le rôle de la société de diffusion, le cadre juridique, l’opportunité du projet.

Au niveau du foyer, il peut être nécessaire d’acheter de nouveaux équipements tels que le convertisseur analogique ou d’un nouveau téléviseur. Si l’Etat décide à imposer la TNT pour toutes les chaînes, des mesures d’accompagnement pourraient être de mise. Des questions que le comité préparatoire doit s’y pencher déjà.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s