Sony veut reconquérir le marché africain

Vendredi 10 mai, Capetown, la ville sud-africaine, était devenue la capitale de Sony pour une journée. Toutes les technologies Sony y étaient au rendez-vous. En plus, le géant japonais a dévoilé ses plans d’expansion en Afrique devant ses partenaires.

 

Hiroyasu Sugiyama, directeur général de Sony Moyen-Orient et en Afrique

Hiroyasu Sugiyama, directeur général de Sony Moyen-Orient et en Afrique

Le géant japonais Sony croit à la potentialité du marché africain. Vendredi dernier, au Capetown en Afrique du Sud, le géant japonais a dévoilé son plan d’expansion sur le continent noir, devant un parterre de journalistes issus de 26 pays. Sa feuille de route est déjà tracée et est basée sur quatre piliers dont le produit, client, communauté et opération. Des boutiques Sony World et des centres de services agréés verront le jour dans presque tous les pays de l’Afrique y compris Madagascar. «La crise politique ne sera pas un obstacle pour les investissements. La boutique Sony a ouvert même sa porte dans un pays en guerre comme l’Irak. Pour nous, l’Afrique est l’un des marchés les plus importants. En 2015, nous espérons atteindre un indice de ventes de 1.4 milliard de dollars dans l’électronique grand public, y compris la téléphonie mobile », déclarait Hiroyasu Sugiyama, directeur général de Sony Moyen-Orient et en Afrique lors de cette conférence de Sony au Capetown.

C’est un projet ambitieux dans un continent où le pouvoir d’achat fait défaut dans plusieurs régions. Mais Sony ne laisse pas sa part de gâteau au profit des autres marques. Il met la barre très haute. Ainsi, il prévoit d’établir de nouveaux bureaux régionaux au Maroc, Ghana, Nigéria, et Angola. De quoi se rapprocher davantage aux clients. Mais son attention ne s’arrête pas là. « Nous prévoyons d’ouvrir 67 centre de services agréés cette années, et qui seront portés à 87 à mars 2014 », annonçait notre interlocuteur en marge de cette conférence. Bref, Sony accorde une importance particulière à l’Afrique.

A en croire l’explication de ce haut responsable, celui qui a popularisé le baladeur audio avec le fameux « walkman » tient une place importante en Afrique. « Sony reste numéro un dans la catégorie des produits audio en Afrique avec une part de marché supérieure à 40%. En Afrique du Sud, une personne sur deux opte pour des produits Sony », soutient Hiroyasu Sugiyama. Ce n’est pas un pari déjà perdu pour le japonais.

Au Clock Tower où se tenait la conférence en Capetown, Sony a lancé un grand pari. L’Afrique reste une priorité pour la marque. Il intègre le continent noir dans ensemble dans ses lancements internationaux. Ainsi, les accros à la marque, ou les simples consommateurs ne doivent plus attendre plus longtemps pour découvrir les nouveaux produits de Sony.

La conférence avait permis aux partenaires, visiteurs et journalistes de découvrir déjà les savoir-faire de Sony dans l’électronique grand public et du monde de divertissement. Et ce dans une ambiance très technologique. Le japonais a mis en avant les téléviseurs Bravia 4K, le smartphone Sony Xperia Z, la tablette Xperia, la tablette-PC Duo 11, ou encore les appareils photo HX 300, et sans parler des systèmes audios.

Mais ce qui a impressionné plus d’un c’est la magie de la technologie Near field communication (NFC). Grâce à cette technologie, l’échange de musique, photos et vidéo se fait en toute discrétion, d’un téléphone à autre ou d’un périphérique à autre. Qui croyait qu’il est possible de partager la bonne musique entre une chaîne hifi et un téléphone ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s